mai 18, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : plus de 26 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire


Au cours d’une conférence de presse tenue à Genève en Suisse, le coordinateur résident et humanitaire des Nations unies pour la République démocratique du Congo, Bruno Lemarquis a déclaré que le pays compte le plus grand nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire au monde, avec plus de 26 millions de personnes.

A cela s’ajoute un total de 6,4 millions de personnes, en particulier des enfants de moins de cinq ans, souffrant de malnutrition aiguë.

Selon les Nations unies, les déplacés internes ont un besoin urgent d’abris, de nourriture, d’eau, d’installations sanitaires et de services de santé, car sur terrain, la plupart de ces personnes déplacées vivent dans des camps informels, avec des besoins énormes.

« Ces campements ont également provoqué une forte augmentation des violences sexuelles et sexistes. Il y a une forte augmentation du nombre d’actes de violence sexuelle à l’encontre des femmes et des filles, en particulier dans ces sites », a dit Bruno Lemarquis.

A en croire les statistiques des Nations unies, les violences basées sur le genre ont « ainsi atteint un niveau record ». Plus de 38.000 cas ont été signalés au Nord-Kivu en 2022, et pour le premier trimestre de l’année en cours, une augmentation de 37% a été enregistrée.

Seulement 20% d’appel de fond collectés sur les 2,25 milliards de dollars de besoins annuels

Selon une dépêche des Nations unies datant du lundi 22 mai, un dernier rapport d’OCHA a fait le point sur les inondations provoquées par des fortes pluies dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu. Deux semaines après les fortes pluies qui ont entraîné des inondations et des coulées de boue dans des villages du territoire de Kalehe, aires de santé de Bushushu et Nyamukubi, la recherche active des corps sous les décombres se poursuit.

« Au 17 mai, au moins 428 personnes ont été tuées dont 402 retrouvées mortes sous les décombres et 26 autres ont succombé de leurs blessures dans des établissements sanitaires », ont avancé les Nations unies, tout en indiquant que la catastrophe a touché des milliers de personnes, dont beaucoup demeurent portées disparues.

Selon OCHA, environ 3.000 maisons ont été affectées, dont environ 1.200 complètement détruites. Au lendemain de la catastrophe, les survivants ont trouvé refuge dans des hôpitaux, écoles, églises et d’autres espaces publics. Certains ont été accueillis dans des familles d’accueil tandis que d’autres se seraient installés dans des sites spontanés.

S’agissant du financement, les besoins de cette année s’élèvent à 2,25 milliards de dollars, mais jusqu’à présent, seuls 20% de ce montant ont été collectés.

« Cette année, il y a des épidémies de rougeole particulièrement virulentes avec des chiffres élevés. Et aussi, des catastrophes, il y a eu des inondations meurtrières qui ont entraîné des glissements de terrain. C’est l’un des événements les plus catastrophiques, l’une des catastrophes naturelles les plus importantes qu’ait connues la République démocratique du Congo. Jusqu’à présent, plus de 400 personnes ont été tuées dans le Sud-Kivu, mais 6 000 personnes sont toujours portées disparues », a conclu Bruno Lemarquis.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image