avril 14, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC: Tshisekedi s’attaque au vol de kits électoraux dont « l’objectif est de jeter le discrédit sur le processus électoral»


Lors de la quatre-vingt-neuvième réunion du conseil des ministres tenue vendredi 3 mars, le Président de la République, Félix Tshisekedi a martelé sur l’inviolabilité des matériels et kits électoraux de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et de la non-discrimination dans les opérations électorales.

Dans sa communication, le Chef de l’État a exprimé sa satisfaction pour les premiers éléments communiqués par la CENI relatifs aux conditions et résultats des opérations d’enrôlement tout en félicitant l’équipe de la centrale électorale.

En revanche, il a exprimé ses préoccupations au regard des dernières atteintes portées aux matériels et kits électoraux dans certaines contrées, des recours aux méthodes de déportation des électeurs qui risqueraient d’entraver la fiabilité du fichier électoral ainsi que des pratiques de violence, de stigmatisation, d’exclusion et de discrimination dont seraient victimes certains congolais.

Cette situation le préoccupe au plus haut point et appelle des Institutions étatiques impliquées dans la protection et la sécurisation du processus électoral, une réponse rigoureuse et sans complaisance dans le cadre du régime répressif prévu par les dispositions légales et réglementaires», a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

D’après lui, le Président de la République a, par ailleurs, noté que la CENI a publié des communiqués qui non seulement condamnent ces pratiques mais expriment également l’engagement de cette institution d’appui à la démocratie pour des élections inclusives et apaisées.

«Le Président de la République a rappelé que les matériels et kits électoraux sont inviolables et toute personne ou groupe de personnes, quel qu’il soit, coupable de vol, destruction des matériels électoraux ou de falsification des éléments qui constituent les fondamentaux du processus électoral devait être poursuivie et réprimée sévèrement afin de décourager ces pratiques», a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Pour le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, pareilleminitiative vise à corrompre de quelle que manière que ce soit la constitution du corps électoral ou du fichier électoral. Tout laisse à croire qu’il y a des forces obscures dont l’objectif principal est de jeter le discrédit sur le processus électoral en cours et de le dérailler, au besoin.

Pour mettre fin, il a instruit le gouvernement, à travers les différents ministères et services impliqués dans la sécurisation du processus électoral et des électeurs, de mettre en place, en collaboration avec la CENI, un dispositif approprié afin d’éradiquer ces pratiques.

Aussi, il a demandé aux autres Institutions y compris les Cours et Tribunaux, à accompagner sans relâche, ces efforts pour un processus électoral crédible, ouvert, démocratique et surtout pacifié.

« Les Ministères ayant dans leurs attributions la sécurisation du processus électoral et la Justice communiqueront régulièrement en Conseil des Ministres sur l’état de la sécurisation du processus et l’évolution des procédures ou actions engagées contre les individus », a relevé le porte-parole du gouvernement dans son compte rendu.

Christian Okende



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image