mars 5, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Teke-Yaka et Mobondo : les élus provinciaux de Kinshasa plaident pour une commission interministérielle afin de ramener la paix au Kwango


Une délégation de députés provinciaux de Kinshasa conduite par Godé Mpoyi et Papy Epiana Nzamu a été reçue, lundi 15 mai dans la salle des banquets du Palais du peuple, par le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso pour échanger sur la situation sécuritaire tendue dans des localités notamment périphériques de la ville de Kinshasa à la limite avec la province de Kwango où il y a eu une incursion armée de la milice Mobondo.

Ces élus provinciaux ont constaté qu’il y a beaucoup d’assassinats dans la ville province de Kinshasa et sont venus auprès de l’Assemblée nationale pour apporter ce message d’inquiétude sécuritaire à la porte de la ville de Kinshasa entre Teke et Yaka.

Ils veulent que l’assemblée nationale se joigne à eux pour que soit ramenée la paix au niveau de la ville et surtout intervenir auprès du gouvernement central afin qu’il dote la police de la ville de Kinshasa de tous les moyens lui permettant de faire face à cette insécurité qui sévit dans la ville.

«Ce qui nous inquiète, ce sont ces tueries récurrentes. C’est cette insécurité à la porte de la ville de Kinshasa entre Teke et Yaka. C’est cet encerclement dont nous sommes victimes aujourd’hui du fait de nos agresseurs», a déclaré Godé Mpoyi président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

De son côté, le Questeur de cet organe délibérant, Papy Epiana Nzamu a demandé au speaker Mboso de les aider d’approcher le Chef de l’État, Félix Tshisekedi dans le cadre de la pacification pour l’affaire de Teke et Yaka.

Pour remédier à cette situation sécuritaire qui est à la porte de la ville de Kinshasa, le député provincial Papy Epiana propose, au nom de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, qu’il y ait, sous l’égide du Président de la République, une commission interministérielle composée du VPM de l’intérieur, du VPM de la Défense, le ministre de la Justice, le ministre de l’Affaire Sociale et les 4 gouverneurs des provinces concernées (Kinshasa, Kwango, Kwilu et Maï-Ndombe), les élus nationaux de ces provinces et les élus provinciaux ainsi que des chefs coutumiers répertoriés au ministère de l’intérieur.

Selon lui, en effet, cette commission interministérielle va réexaminer cette situation de Teke-Yaka et de la milice Mobondo pour remédier ce climat de paix tout en évitant les chefs coutumiers ramassés.

Papy Epiana est d’avis que cette commission interministérielle va tirer au clair cette situation d’insécurité et que la paix sera rétablie.

En réaction, le speaker Mboso a rassuré que tout sera mis en œuvre pour que la paix revienne rapidement sur toute l’étendue de la ville.

Il sied de rappeler que le bilan des affrontements entre les FARDC et la milice Mobondo à Mongata et Batshongo dans la province du Kwango est à 11 morts dont des militaires décapités. Dans la foulée, le gouvernement provincial du Kwango a décrété, le samedi 13 mai, un couvre-feu après ces violences à partir 20 heures jusqu’à 5 heures.

Christian Okende



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image