mai 21, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

Tshopo : des femmes des corps habillés dans la rue pour dénoncer l’agression rwandaise


Des épouses des militaires et des policiers de Kisangani (Tshopo) marché, vendredi 16 février, dans la rue pour déplorer l’agression rwandaise, à travers le M23, dans l’Est du pays.

Des mouvements citoyens et autres ONG de la société civile ont été organisé, un jour avant au rond-point Canon, au centre-ville de Kisangani, des manifestations pour la même cause.

Selon Jedidia Mabela, militante du mouvement Lutte pour le changement (LUCHA), ils ont voulu, à travers cette manifestation, prouver leur solidarité envers les victimes de cette agression.

« Nous sommes ici pour dénoncer l’agression rwandaise à travers ses supplétifs de M23 qui continuent à tuer nos frères, à violer nos mamans et à occuper notre territoire.  Voilà pourquoi nous à Kisangani, nous sommes décidés d’exprimer premièrement notre solidarité à tous les compatriotes, victimes de ces massacres », a-t-elle rapporté.

Les manifestants ont dénoncé le soutien des puissances occidentales au Rwanda.

Ils ont par ailleurs rappelé au gouvernement congolais sa mission d’assurer l’intégrité territoriale :

« Nous sommes là aussi pour rappeler au gouvernement congolais que sa mission régalienne est de sécuriser la population et ses biens. Le Président de la République qui a juré par deux fois de sécuriser les Congolais doit se mettre au travail, arrêter de se plaindre et ramener la paix dans l’Est de notre pays ».

  Les organisations des forces vives demandent au gouvernement de mettre plus de moyens aux forces de défense et sécurité pour leur permettre de mener des offensives contre les M23.

« On en a marre, trop c’est trop. Il est temps que la paix soit retrouvée dans notre pays. Nous demandons au gouvernement de la République de mettre plus de moyens aux FARDC qui sont aux fronts. Qu’il y ait un plan d’attaque. Pourquoi le gouvernement congolais doit continuer à observer le cessez-le-feu, le M23 ne respecte pas le cessez-le-feu. Le M23 bombarde des villages et le gouvernement congolais doit mener des offensives à travers les FARDC contre les rebelles du M23 », a regretté Jedidia Mabela.



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image