février 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Agression dans l’Est: « la RDC est ouverte au dialogue, mais il faut en créer les conditions » ( C.Lutundula)


Les affrontements qui opposent les forces armées de la République démocratique du Congo et les terroristes du M23, supplétifs de l’armée rwandaise (RDF) se sont poursuivis ce lundi 12 février, dans les différentes lignes de front dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo, au Nord-Kivu.

Le M23 qui attaque les positions de l’armée gouvernementale tente d’isoler la ville de Goma, siège des institutions provinciales du Nord-Kivu pour contraindre le gouvernement congolais à négocier. A ce sujet, Kinshasa est formel : « aucune négociation ne sera accordée aux terroristes ».

Néanmoins, le gouvernement n’est pas fermé au dialogue avec l’instigateur (Rwanda) conformément aux pourparlers dans le cadre des processus de paix de Luanda et de Nairobi.

« Il y’a nécessité pour tous de faire un diagnostic sincère pour restaurer la paix et la stabilité dans l’Est du pays, en mettant fin aux massacres qui y sont perpétrés par les groupes armés soutenus par l’armée rwandaise. Les solutions existent, la RDC est ouverte au dialogue, mais il faut créer les conditions du dialogue. Le processus de Nairobi et la feuille de route de Luanda, initiatives parrainées par l’Union africaine, les Nations unies et soutenues par l’Union européenne », a indiqué le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, au cours des échanges dimanche avec la cheffe de la Monusco, Bintou Keita, les ambassadeurs des USA, du Royaume-Uni, de l’Union européenne et d’autres diplomates.

Cette rencontre a eu lieu dans un contexte des manifestations populaires contre les chancelleries occidentales. Samedi, des manifestants se sont attaqués à leurs installations à Kinshasa. La communauté internationale est accusée de passivité face à l’agression de la RDC par le Rwanda.

« La liberté de manifester qui n’est pas liberté de détruire. Nous exprimons les regrets du gouvernement congolais pour des actes de violence injustifiés décriés. Nous annonçons des enquêtes en cours, pour faire la lumière et sanctionner leurs auteurs », a souligné le ministre congolais des Affaires étrangères.

Lors de sa visite à Kinshasa, le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU a échangé entre autres, avec le président Félix Tshisekedi, sur des efforts conjoints pour assurer le désengagement progressif et responsable de la Monusco. A cette occasion, Lacroix avait réitéré l’engagement des Casques bleus à soutenir les efforts de protection des populations dans l’Est du pays.

Christophe Lutundula a réitéré la détermination du gouvernement à respecter ses engagements, notamment pour sécuriser le corps diplomatique accrédité en RDC conformément notamment à la Convention de Vienne. Il a cependant appelé ses hôtes à résister au piège de la peur et du découragement, rassurant que des mesures de sécurité seront prises par les différents services compétents.

Persi M





Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image