avril 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Agression dans l’Est : les FARDC accusent les officiers de l’armée rwandaise de se « congoliser » pour se faire accepter par la population


Alors que les affrontements entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et le tandem M23-RDF, s’intensifient dans la partie Est du pays, l’armée congolaise accusent désormais l’armée rwandaise – qui soutient le M23 sur terrain – de multiplier des stratégies pour « se congoliser ».

« Pour s’attirer la sympathie de la population de la cité de Kiwanja en territoire de Rutshuru qui les rejettent, les officiers de l’armée rwandaise se disent Congolais lors d’un meeting », a annoncé le porte-parole des FARDC, le lieutenant colonel Guillaume Ndjike, dans un post devenu viral sur le réseau social X.

Cependant face à cette énième stratégie de diversion, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike a insisté sur le fait que les Forces loyalistes demeurent déterminées et « tout est mis en marche pour les bouter dehors ».

En même temps, depuis le début de cette semaine, des intenses combats à l’arme lourde entre les FARDC et le tandem M23-RDF, ont été signalés autour des cités de Sake et de Shasha situées respectivement à 27 et 40 kilomètres au sud de la ville de Goma, dans le territoire de Masisi, indiquait il y a 24 heures la radio onusienne.

Récemment, au cours de la cent-vingt-sixième réunion du Conseil des ministres, tenue le vendredi dernier, tout en expliquant que dans quelques zones de la partie Est du pays, les affrontements se poursuivent, le ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba annonçait que les Forces armées de la République démocratique du Congo demeurent « déterminées dans leur effort de pacification de l’ensemble du territoire national ».

Monge Junior Diama





Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image