juin 24, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Agression dans l’Est : Washington appelle le M23-RDF à se retirer de ses positions actuelles autour de Sake et Goma


Les États-Unis ont condamné « l’aggravation de la violence dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) causée par les actions du groupe armé M23 soutenu par le Rwanda et sanctionné par l’ONU, y compris ses récentes incursions dans la ville de Sake ».

Cette escalade, écrit le Département d’État américain à travers un communiqué de presse rendu public samedi 17 février, a accru le risque pour des millions de personnes déjà exposées à des violations des droits humains, notamment au déplacement, aux privations et aux attaques.

« Nous appelons le M23 à cesser immédiatement les hostilités et à se retirer de ses positions actuelles autour de Sake et Goma, conformément aux processus de Luanda et de Nairobi », peut-on lire dans le communiqué.

Aussi, condamnent-ils le soutien du Rwanda au groupe armé M23 et l’appelle à retirer immédiatement tout le personnel des Forces de défense rwandaises de la RDC et ses systèmes de missiles sol-air qui menacent la vie des civils, des Nations Unies et des autres forces de maintien de la paix régionales, acteurs humanitaires et vols commerciaux dans l’est de la RDC.

« Il est essentiel que tous les États respectent la souveraineté et l’intégrité territoriale de chacun et tiennent pour responsables tous les acteurs des violations des droits humains commises dans le conflit dans l’est de la RDC », prévient le département d’Etat.

L’administration Biden réitère sa position de soutenir les efforts diplomatiques régionaux qui favorisent la désescalade et créent les conditions d’une paix durable en RDC.

« Nous appelons toutes les parties à participer de manière constructive à la recherche d’une solution négociée », rassure la Maison blanche.

Depuis le début de ce mois de février, la situation sécuritaire et humanitaire s’est de plus en plus détériorée dans le territoire de Masisi, précisément à Sake, après que les terroristes du M23 ont largué une bombe qui a fait des victimes et incité le déplacement de la population vers Goma.

Un document interne de l’ONU révèle que les mêmes terroristes épaulés par le Rwanda utilisent de l’artillerie lourde (missiles sol-air), ce qui préoccupe le Haut Commissariat des réfugiés (HCR).

Samedi dernier, l’aéroport de Goma à été victime d’une attaque qui, selon l’armée congolaise, est venue du Rwanda vers 2 heures du matin . «… Les aéronefs des FARDC n’ont pas été touchés mais c’est plutôt les avions civils qui ont non seulement été touchés mais aussi endommagés », explique le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole de l’administration militaire du Nord-Kivu qui dénonce la violation des limites territoriales de la RDC.

Odon Bakumba



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image