février 29, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Après les drones militaires, Kinshasa négocie l’acquisition des avions de combat chinois


La maison militaire du Chef de l’État congolais, dirigée par le lieutenant-générale Franck Ntumba, multiplie des acquisitions des munitions au profit de l’armée congolaise engagée sur plusieurs fronts de bataille contre les terroristes du M23 dans l’Est de la RDC.

Ainsi, les armuriers chinois passent à la vitesse supérieure à Kinshasa, pour cause, une délégation de haut niveau de la China nationale Aero-technology import et export corps (CATIC), séjourne à Kinshasa accompagnée des quelques officiers de l’armée populaire de libération (APL).

L’objectif de ce déplacement à Kinshasa est de proposer à la présidence congolaise, l’acquisition de plusieurs avions de combat multi rôle « Chengdu FC-1 Xialong », qui est le fruit d’un partenariat industriel sino-pakistanais.

Cette offre vise à satisfaire les objectifs de Félix Tshisekedi concernant la force aérienne des FARDC, équipée récemment des avions russes « Sukhoi ». Cependant, le FC-1 demeurant, un avion de combat léger, la délégation Chinoise, a proposé à Kinshasa de avions « Chengdu J-10 », qui sont nettement plus onéreux.

Notons que les FARDC avaient commandé il y a quelques temps à l’entreprise chinoise CASC, neuf drones de combat CH-4.

Par ailleurs, les entreprises chinoises sont en concurrence directe sur le marché congolais avec les entreprises russes qui proposent des avions Su-27 biélorusse datant des années 1980.

David Mukendi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image