mai 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Assemblée nationale: Validé député national d’Inongo, Aimé-Pascal Mongo promet de se battre pour un contrôle parlementaire «rigoureux»


Après la validation de son mandat comme député national d’Inongo dans le Mai-Ndombe, Aimé-Pascal Mongo Lokondo président du parti politique Congrès National Africain pour le Réveil du Congo (CNARC) a, au cours d’une interview accordée ce vendredi 16 février dans un média de la place, dévoilé les objectifs de son mandat au sein de l’Assemblée nationale.

D’après lui, il compte être le député qui répond aux exigences requises. À cet effet, il veut se battre pour le vote de bonnes lois, assurer un contrôle «rigoureux» de l’action de l’exécutif et des entreprises de l’Etat.

«J’ai été élu pour représenter Inongo, je vais m’assurer que cette ville par ricochet toute la province de Maï-Ndombe bénéficie comme il se doit du budget de l’Etat», a-t-il fait remarquer.

Alors que la province compte au total 11 élus dont deux femmes, Aimé Pascal Mongo qui a remporté la victoire à Inongo devant la Gouverneure Rita Bola et son Vice Jack’s Mbombaka, ainsi que le député national sortant Anicet Babanga, renseigne qu’il va demeurer le même individu car, dit-il, sa proximité avec la base n’est plus à prouver.

«Je reste la même personne, toujours proche de la population… La situation sécuritaire de notre province, principalement dans le territoire de Kwamouth, m’inquiète. Cette situation mérite l’attention soutenue du gouvernement. Il faut que l’autorité de l’Etat revienne», a-t-il déclaré.

Pour ce faire, l’élu d’Inongo espère voir l’ensemble de la notabilité de sa province de collaborer afin qu’un message de paix soit apporté à la population pour qu’elle vive réellement dans la quiétude.

Pour, en effet, il est aussi nécessaire de bien clarifier les origines du conflit pour qu’une bonne cohabitation règne entre communautés.

Crise institutionnelle gangrène Maï-Ndombe

Pour dissiper la crise et garantir le développement de la province de Maï-Ndombe, Aime-Pascla Mongo plaide pour le respect des attributions.

«Si chaque institution se contente des missions qui lui sont dévolues sans empiéter dans celles des autres, les institutions provinciales fonctionneraient normalement», a-t-il fait savoir.

Élu également député provincial de la ville d’Inongo, le président du parti politique CNARC regrette la décision de la CENI ajournant l’élection du gouverneur dans le Maï-ndombe.

«Le report des élections dans le Mai-ndombe nous interpelle tous, il faut qu’une solution soit trouvée pour permettre à la province de décoller. Le caucus des élus du Maï-ndombe va bientôt se réunir afin d’analyser la question. Il n’est pas concevable que la province soit dirigée par les mêmes autorités alors que l’assemblée provinciale où elle provient a été renouvelée», a-t-il laissé entendre.

Christian Okende



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image