mai 22, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Conférence ministérielle de l’OMC : à Abu Dhabi, JL Bussa s’indigne de la circulation des minerais exploités au mépris des vies humaines


Le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa s’est indigné de la circulation des minerais ou autres produits qu’il qualifie de « sang » extraits et exploités au mépris des vies humaines.

Il a exprimé cette indignation lors de la 13e session de la Conférence ministérielle de l’organisation mondiale du commerce (OMC), qui se tient à Abu Dhabi, jusqu’au 29 février.

« Il est incompréhensible que les minerais de sang puissent circuler librement jusqu’à émarger aux statistiques exports des pays qui ne disposent d’aucun potentiel naturel y afférent », a soutenu le ministre du commerce extérieure qui fait allusion au cas des minerais tirés de la République démocratique du Congo (RDC) suite à la « guerre des rapines » menées par le Rwanda qui exporte sans entrave ces produits vers les pays membres de l’OMC.

Le ministre Bussa a martelé sur la position de la RDC mis en exergue dans les groupes de négociation auxquels elle fait partie, à savoir ; le groupe Africain, Asie caraïbe et pacifique (ACP) et les pays le moins avancés (PMA).

« La RDC voudrait toutefois, attirer l’attention sur quelques questions qui la préoccupent, notamment les investissements qui constituent un problème crucial pour les PMA mais aussi, l’accord sur la facilitation de l’investissement pour le développement qui devrait prévoir des mécanismes simples, souples, flexibles et transparents permettant l’accès aux capitaux susceptibles de booster le commerce et le développement », a-t-il plaidé.

Ouverte le lundi 26 dernier, la clôture de cette conférence interviendra ce jeudi 29 février. Les ministres du Commerce du monde entier se sont réunis afin d’examiner le fonctionnement du système commercial multilatéral pour des mesures à prendre en prévision des travaux futurs.

A cet effet, le ministre congolais a plaidé pour l’amélioration des règles qui régissent l’OMC, lesquelles sont devenues impératives, dans le but de permettre l’atteinte de l’idéal et aussi permettre à chaque acteur la jouissance équitable de profit.

En ce qui concerne la subvention liée à la pêche, la RDC soutient les négociations en cours sur la surpêche et la surcapacité et encourage la mise en place d’un mécanisme de coopération devant empêcher la pêche illicite et l’arraisonnement de bateaux de pêche dans les eaux territoriales entre pays voisins.

Christian Musungayi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image