avril 14, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Fashion

Côte d’Ivoire : Mécontents, les médecins spécialistes tapent du poing sur la table


Les médecins spécialistes membres du SYLIRE (Convention des syndicats libres et responsables) ont animé une ont animé une ont animé une conférence de presse pour dénoncer le traitement dont ils font l’objet de la part de l’État.

Côte d’Ivoire : Les médecins spécialistes annoncent de grandes actions

Samedi 2 mars 2024, les médecins spécialistes membres de la Convention des syndicats libres et responsables ont donné de la voix lors d’une conférence de presse. Docteur Godji née Kouadio Affoué Hélène, porte-parole de la faitière syndicale SYLIRE, a déploré que les médecins, souvent mal compris, se retrouvent régulièrement sous le feu des critiques de la population ivoirienne.

« Les défis abondent, et les agressions contre le personnel médical sont devenues monnaie courante, portant atteinte aux droits fondamentaux de ces acteurs de la santé. Tout le monde condamne, mais personne ne mène une réflexion approfondie pour trouver des solutions pérennes », a-t-elle ajouté.

Le SYLIRE a fait remarquer que le médecin spécialiste a tout le temps travaillé sans reconnaissance dans le statut général de la Fonction publique : pas d’indice particulier, pas de profil de carrière et pourtant abusivement utilisé au motif d’un besoin national.

Docteur Godji née Kouadio Affoué Hélène a aussi rappelé qu’en en septembre 2022, un décret présidentiel a créé la fonction de médecin spécialiste en Côte d’Ivoire. « Quel statut pour ces professionnels ? Quelle est la situation de médecins spécialistes exerçants avant ce décret ? L’épineuse question était de savoir que comporte ce nouveau corps de métier qui venait d’être crée ? », a-t-elle cherché à savoir.

Au regard de tout ceci, la Convention issue de l’union de tous les médecins gynécologues et les anesthésistes a pris, à travers la SYLIRE, l’initiative d’œuvrer pour donner une réalité administrative à ce corps de métier de médecin spécialiste en Côte d’Ivoire.

Au cours de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 27 mai 2023, les médecins spécialistes ont relevé plusieurs points de revendication. Il s’agit notamment de la création d’un corps de métier pour les médecins spécialistes, incluant la reconnaissance les spécialistes déjà en poste et le paiement des arriérés ; établissement d’un profil spécifique et d’une grille salariale adaptée ; prise en charge intégrale des formations spécialisées actuellement à la charge des médecins ; respect des horaires de travail et rémunération des heures supplémentaires, de garde et d’astreinte avec paiement effectif de la prime trimestrielle.

« Nous avons parcouru toute l’administration à la rencontre de notre hiérarchie dans l’espoir de trouver une oreille attentive. Ils nous ont écouté mais ne nous ont jamais proposé de solutions (…) Devant cet immobilisme, nous prenons les partenaires internationaux, les chefs religieux et le peuple de Côte d’ivoire à témoin sur notre bonne volonté à trouver des solutions efficaces à cette situation des médecins spécialistes en Côte d’Ivoire », a annoncé docteur Godji née Kouadio Affoué Hélène.

Docteur Godji, par ailleurs secrétaire général du SYMARCI, avait à ses côtés Dr Allah Koffi Bruno,  médecin principal chirurgien général, secrétaire général du COMESS-CI et Dr Doh Zaelei Pierre, médecin principal gynécologue obstétricien, secrétaire général du SYNAGOCI, porte-parole de la SYLIRE.

La SYLIRE rassemble près de 2000 médecins spécialistes repartis entre 3 syndicats, SYNAGOCI (Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de Côte d’Ivoire) -SYMARCI (Syndicat des Médecins Anesthésistes Réanimateurs de Côte d’Ivoire) -COMESS-CI (Collectif des Médecins Spécialistes et en Spécialisation de Côte d’Ivoire).



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image