avril 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Crise dans l’Est de la RDC : les USA promettent de se tenir aux côtés du peuple congolais


Le Président congolais, Félix Tshisekedi a rencontré dimanche 18 février à Addis-Abeba, la sous-secrétaire d’État américaine chargée des Affaires africaines, Molly Phee.

Au cours de cet entretien, les deux parties ont abordé l’épineuse question de la situation sécuritaire préoccupante dans l’Est de la RDC, en proie à l’insécurité perpétrée par des groupes armés locaux et étrangers. La diplomate américaine, Molly Phee a réaffirmé le soutien des Etats-Unis au gouvernement congolais pour mettre un terme à cette crise.

« Le Président de la République a reçu en audience la Sous-secrétaire d’État américain aux affaires africaines, Molly Phee sur la situation à l’est du pays. Les USA disent être aux côtés du peuple congolais », rapporte pour sa part la porte-parole du Chef de l’État, Tina Salama.

Abondant dans le même sens, la cellule de communication de la présidence RD Congolaise rapporte que les USA ont promis de soutenir la RDC pour régler la crise sécuritaire à l’est du pays.

« Le Président Félix Tshisekedi s’est entretenu hier à Addis-Abeba, en Ethiopie, avec Mme Molly Phee, sous-Secrétaire d’État américaine en charge des affaires africaines, au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.Mme Molly Phee a rassuré le Président Tshisekedi du soutien des USA dans le règlement de la crise sécuritaire dans la partie Est de la RDC. Elle affirme comprendre la frustration de la population congolaise », peut-on dans cette dépêche de la présidence RD Congolaise.

Depuis près de trois ans, la région du Nord-Kivu est le théâtre des affrontements opposant l’armée congolaise à la rébellion du M23, soutenue activement par le Rwanda. Cette escalade des violences aggrave la crise humanitaire avec des risques importants pour les civils.

Bien avant cela, dans un communiqué signé le samedi 17 février de l’année courante par le porte-parole du Département d’État américain, ont réitéré leur ferme condamnation de l’escalade des violences dans l’Est de la RDC. Washington dénonce spécifiquement les actions du M23 et son soutien rwandais.

Le département d’État a appelé le M23 à cesser immédiatement les hostilités et à se retirer des zones de Sake et Goma, conformément aux accords de cessez-le-feu. Il exhorte également le Rwanda à retirer ses troupes et armes lourdes du sol congolais.

Ces déclarations font suite à l’intensification des attaques du M23, notamment à Sake où des bombardements ont forcé des milliers de civils à fuir. Selon l’ONU, le groupe utiliserait même de l’artillerie lourde, menaçant la vie des populations.

Dans leur récent communiqué, les USA ont rappelé l’obligation pour tous les acteurs de respecter la souveraineté congolaise et de protéger les civils. Ils demandent que les auteurs de violations des droits humains soient traduits en justice.

Alors que la situation humanitaire empire dans la région, la communauté internationale souligne la nécessité d’une solution négociée au conflit. Les États-Unis réitèrent leur soutien aux efforts diplomatiques visant un cessez-le-feu durable et une paix pérenne dans l’Est de la RDC.

Avec l’appui des USA, la RDC espère obtenir une pression accrue sur Kigali afin que celui-ci mette un terme à son implication armée dans l’Est congolais, condition sine qua non pour une résolution durable de la crise.

Ézéchiel T. MAMPUYA



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image