avril 14, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Gestion des affaires courantes par les ministres élus députés : « il ne sera pas question de toucher deux émoluments », (Félix Tshisekedi)


Au cours d’un briefing spécial presse diffusé à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), le Président de la République Félix Tshisekedi a abordé plusieurs questions dont la polémique autour des membres du gouvernement démissionnaires qui doivent expédier les affaires courantes alors qu’ils sont élus députés et doivent opérer un choix entre le gouvernement et l’Assemblée nationale.

Sur ce point, Félix Tshisekedi estime qu’il est le mieux placer en tant que Chef de l’État pour pouvoir observer et comprendre où se trouve le salut du peuple, estimant que le pays fait face à une situation particulière qui touche aussi bien la sécurité, le finance et la diplomatie. 

« […] En ce moment, le pays fait face à une situation particulière. Il n’y a pas que la situation sécuritaire. Il y a d’autres éléments. Je parlerai par exemple de la situation financière. Dans quelques mois, nous allons terminer la revue du dernier (6 ème revue) programme avec le FMI. C’est un moment historique et hyper important pour la République Démocratique du Congo et vous voulez que nous mettions le pays en difficulté en le fragilisant par rapport à la situation sécuritaire, financière, budgétaire et diplomatique. […] Vous voulez qu’on remette tout ça en question parce qu’il y a eu un règlement à l’Assemble nationale », a dit Félix Tshisekedi. 

Le locataire du palais de la nation a précisé dans la foulée que sa décision demandant aux membres du gouvernement élus d’expédier les affaires courantes se base sur l’article 110 de la constitution. 

« Il y a aussi l’article 110 de la constitution qui stipule que lorsque le premier ministre dépose son gouvernement, ils expédient les affaires courantes directement après et c’est ce que je lui ai demandé », a renchéri le Président de la République. 

Félix Tshisekedi, a tenu à préciser que ces membres du gouvernement ne toucherons pas deux émoluments. Ceux qui restent au gouvernement seront remplacés par leurs suppléants jusqu’à l’installation du nouveau gouvernement. 

« Et je tiens à préciser ici pour rassurer l’opinion nationale qu’il ne sera pas question de toucher deux émoluments. Ceux qui restent au gouvernement seront remplacés par leurs suppléants à l’Assemblée nationale pendant ce temps jusqu’à l’installation d’un nouveau gouvernement […] », a précisé le Président de la République. 

Il a conclu son propos en soutenant que la polémique qui entoure cette question est de l’ordre du juridisme. Il laisse le soin au juriste de discuter de cela, car sa mission à lui est de protéger le peuple et le sol congolais. 

Rappelons que la Cour constitutionnelle avait rendu un arrêt contre les cumules des mandats des membres du gouvernement élu député. Alors que plusieurs membres du gouvernement optaient pour l’Assemblée nationale, le Président de la République a demandé aux membres du gouvernement, en tête le Premier Ministre, à gérer les affaires courantes. 

David Mukendi



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image