février 25, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

Kinshasa : invalidé définitivement par la cour constitutionnelle, Gentiny Ngobila doit-il continuer à engager la capitale ?


C’est une question qui taraude l’esprit de plusieurs Kinois depuis cet après-midi. Gentiny Ngobila, gouverneur de la ville de Kinshasa, est définitivement invalidé par la cour constitutionnelle ce jeudi, pour avoir figuré sur la liste des fraudeurs électoraux, publiée en janvier dernier par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Gentiny Ngobila, déjà désavoué par les Kinois, continue de planer sur Kinshasa en dépit de la clameur publique, ponctuée par des messages hostiles lui largués quotidiennement par ses dirigés. Alors que son sort est, pour de bon, scellé par la haute cour, sa présence jete le discrédit sur l’image de l’État congolais, au regard de l’éthique.

Après son retour aux affaires, l’ancien maire de la ville de Yumbi venait de lancer les travaux de réhabilitation de quelques routes, dont il a fait fi durant ses 5 ans à l’hôtel de ville. Son adjoint, Gérard Mulumba, réclamé par plusieurs Kinois pour ses actions palpables pendant sa courte période d’intérim, reste serain. Élu député provincial dans la cicatrisation de Limete, il est poussé par une multitude à candidater à l’élection du gouverneur de la ville de Kinshasa, prévue au mois de mars prochain.

Sanctionné pour s’être méconduit lors élections, Gentiny Ngobila ne siégera nulle part. Néanmoins, quelques candidats, qui s’étaient présentés sous le label de son parti politique, ACP, ont été proclamés par la CENI, ce qui lui donne, tant soit peu, un poids politique au sein de l’union sacrée de la nation, plateforme de Félix Tshisekedi, à laquelle il appartient.

La Rédaction



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image