avril 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : Félix Tshisekedi promet de développer et de promouvoir les droits des femmes congolaises


Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, a pris part dans la soirée du jeudi 23 février 2024 au studio Maman Angebi de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), à un briefing presse spécial animé par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Au cours de ce rendez-vous, la situation sécuritaire dans l’Est du pays, la mise en place du premier gouvernement de son second quinquennat présidentiel ainsi que d’autres questions d’ordre économique et social étaient au cœur de l’échange entre le Chef de l’État et la presse tant nationale qu’internationale.

« Nous vivons une montée en puissance comme jamais auparavant de notre armée, et ce n’est pas fini […] Je veux une paix définitive et véritable pour mon pays et je la veux maintenant. Pour ça, je peux mettre de côté les velléités belliqueuses », a déclaré d’emblée Félix-Antoine Tshisekedi au sujet de l’option militaire relative à la situation sécuritaire dans l’Est de la République.

Dans ce même cadre, face aux accusations rwandaises selon lesquelles, Kinshasa ne respectait pas l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, il a rassuré que « la RDC est le seul pays à le respecter » et cela s’expliquerait même par le fait que « la RDC avait désigné un coordonnateur pour le suivi dudit accord ».

Champion de la masculinité positive, le Président congolais s’est exprimé sur la place de la femme tout au long de son second quinquennat : « Je tiens vraiment à développer et à promouvoir les droits des femmes en RDC. Il y avait 37% des femmes au sein du gouvernement sortant. Il faut maintenir ce cap ou faire mieux », a-t-il dit.

Réagissant à la polémique liée à l’expédition des affaires courantes par les membres du gouvernement Sama Lukonde —ce qui semble autoriser le cumul des fonctions pour les ministres élus députés nationaux— Félix-Antoine Tshisekedi a clamé haut et fort « ne pas avoir pas violé la Constitution ».

« Je suis guidé par un seul idéal : le salut du peuple est la loi suprême […] aucun ministre de ce gouvernement, élu au Parlement ne touchera deux émoluments. Tant qu’ils seront ministres au sein du gouvernement, ce sont leurs suppléants qui toucheront leurs émoluments au Parlement », a-t-il tranché.

Pour rappel, ce briefing presse était la première sortie médiatique du Chef de l’État congolais plus d’un mois après sa réélection à la tête du pays et quelques jours après avoir participé à une réunion à Addis-Abeba, en Éthiopie, sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image