février 25, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

RDC : « Je n’ai jamais organisé une fraude, car je suis aimé par la population de Kinshasa » (Gentiny Ngobila)


Mis à l’écart récemment, le désormais ex-gouverneur de la province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a une nouvelle fois adressé une correspondance au ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Peter Kazadi, dans laquelle il a réfuté « encore » les accusations de fraude, vandalisme de matériel électoral et détention illégale de dispositif électoral de vote.

Selon ce document consulté par POLITICO.CD, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’a « aucune preuve matérielle » pouvant soutenir les accusations portées à son encontre.

« Je n’ai jamais organisé une fraude, car je suis aimé par la population de la ville de Kinshasa en générale et celle de la circonscription de la Funa en particulier. En ma qualité de gouverneur de province, comment aurais-je vandalisé les matériels de la CENI alors que je suis dans l’obligation de les protéger et apporter à la dite CENI mon soutien sur le plan sécuritaire », a-t-il déclaré dans cette correspondance.

Gentiny Ngobila Mbaka a également affirmé que les accusations de détention d’un dispositif électoral de vote n’est que l’œuvre des personnes qui ne cessent de le « combattre politiquement », car selon lui, personne ne pouvait lui donner cette machine.

« Je me bats avec des personnes qui n’aiment pas le développement et l’avancement de la ville province de Kinshasa. Ils n’arrêteront jamais de m’accuser à chaque fois qu’ils ont une occasion […] Je sollicite la lavé de la mesure contenue dans le message télégramme N°25/CAB/VPM/MININTERSECAC/PKK/004/2023 du 1 janvier 2024, afin de me permettre de continuer à présider sur la destinée de la ville à l’aube de la fin de mon mandat », a conclu le président de l’ACP.

Après l’officialisation de sa mise à l’écart par le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi, l’ex-gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait adressé, au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, une lettre d’observation relative à la décision l’évinçant du gouvernorat de la capitale.

Dans sa lettre, il avait révélé « ne pas avoir connaissance » de l’existence d’un acte juridique de suspension ou de révocation créant vacance de poste de gouverneur de Kinshasa. Pourtant, le 09 janvier 2024, répondant à la demande de la Cour de cassation, c’est tout d’abord le bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, dirigé par Godé Mpoy, qui avait officiellement levé les immunités du gouverneur de la ville de Kinshasa.

Quarante-huit heures après, c’était au tour du ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi, de désigner Gérard Mulumba comme successeur de Gentiny Ngobila à la tête de la ville de Kinshasa mettant ainsi fin à son règne de près de 5 ans.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image