avril 20, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics Wedding

RDC : la situation sécuritaire dans l’Est parmi les priorités en session de mars à l’AN, selon Juvénal Munubo


Dans une interview accordée à ACTUALITÉ.CD mardi , le député national, Juvénal Munubo, a donné ses grandes priorités en session ordinaire de mars au niveau de l’assemblée nationale. Selon ce député national dans son propos, la situation épineuse de la sécurité dans l’Est de la RDC,  caractérisée en partie par les affrontements armés FARDC-M23 dans le Nord-Kivu, le déploiement militaire de l’EAC sur le sol congolais ,ainsi que le processus électoral en cours seront ainsi ses points attendus pour en débattre.

« Je crois que la priorité c’est la sécurité d’abord, il faudrait évidemment évaluer le fameux état de siège. Le Président Félix Tshisekedi avait promis une évaluation là-dessus et décider de son sort, ça vaut la peine de le maintenir ou pas. Autre chose, il faut évaluer l’adhésion de la République Démocratique du Congo à la Communauté des États de l’Afrique de l’Est, il faut savoir si la force régionale nous permet vraiment d’aller vers la paix parce que ce qu’on constate c’est que la force régionale ne fait qu’installer des zones tampons à l’est du Congo et alors il faut trouver la bonne approche pour avoir la paix à l’est, il faut aussi évaluer le DDR, donc tout tourne autour de la question sécuritaire pour la session parlementaire », a notamment dit Juvénal Munubo.

Autrement abordant dans la foulée le sujet sur le déploiement militaire de l’EAC dans l’Est du pays, le député national s’est exprimé en ces termes : 

« Elle n’est pas en train de satisfaire l’opinion et je crois que ça ne vaut pas la peine de continuer à l’accueillir chez nous mais dire qu’on doit quitter la Communauté des États d’Afrique de l’est et bien il faut y réfléchir parce qu’il y a toujours un avantage quand même qu’on peut gagner là dedans sur le plan économique mais sur le plan sécuritaire c’est vrai la force régionale a montré toutes ses limites », a ajouté Juvénal Munubo.

Pour ce député national étant de la même trempe de son collègue Claudel Lubaya, la sécurité Congolaise ne viendra pas d’une armée étrangère.

« La responsabilité, elle est interne, je ne pense pas que la sécurité viendra des armées étrangères, que ça soit la Monusco, la communauté des États d’Afrique de l’Est, la SADC la solution elle est avant tout interne, on ne doit pas compter sur une force régionale qu’elle soit une force régionale de l’Afrique Australe ou de l’Afrique de l’est. À l’Est du Congo, il y a déjà une surmilitarisation », a-t-il martelé.

Pour ce qui est du processus électoral, l’élu du Nord-Kivu envisage un débat au tour de celle-ci. 

« Il faut un débat autour des préparatifs des élections. La Loi sur la répartition des sièges, c’est au mois de juin, c’est le 1er juin qui est le deadline, on doit travailler d’ici au 1er juin pour adopter cette loi mais l’évaluation peut commencer à se faire parce qu’il y a beaucoup de difficultés d’ordre logistique liées à l’enrôlement et ça vaut la peine que le parlement évalue un peu avec le président de la CENI comment ça se déroule. Si on arrive au mois de juin sans cette loi de répartition des sièges évidemment ça va accroître les risques de glissement. Donc on doit travailler que d’ici au 1er juin qu’on ait cette loi de répartition des sièges», a-t-il souligné. 

La session de mars à l’assemblée nationale s’ouvre ce mercredi, a annoncé mardi dans un communiqué, le bureau de Mboso Kodia, président de la chambre basse du parlement. 

MICHÉE EFOYA



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image