février 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politics

Revanche du sol sur le sous-sol : le Conseil Consultatif Présidentiel s’active à éradiquer la crise alimentaire en RDC


Conformément à leur précédemment demande formulée au Conseil Consultatif Présidentiel, les responsables d’Agriliving RDC SAS ont été reçus mardi 06 février 2024 au Palais de la Nation, par cette structure rattachée à la Présidence de la République, dans l’optique de discuter des domaines potentiels de collaboration ainsi que de l’appui aux objectifs et initiatives du gouvernement.

Au cours de cette réunion d’harmonisation, la délégation de cette entreprise congolaise spécialisée dans la conception, la construction et l’exploitation de projets agricoles et agro-industriels de grande envergure, a proposé un partenariat stratégique avec le gouvernement par le biais du Conseil Consultatif Présidentiel pour le Pacte National de l’Agriculture et de l’Alimentation (CCP-PNAA), en vue de lutter efficacement contre la crise alimentaire en République démocratique du Congo.

En effet, la République démocratique du Congo importe jusqu’à 75% de la nourriture que consomme sa population. En termes de chiffres, cela représente une dépense d’environ 3,9 milliards de dollars américains par an en importations alimentaires. Ce qui selon Agriliving RDC « menace l’accès et la disponibilité d’aliments sains et nutritifs ».

Ainsi, soucieuse de débloquer le vaste potentiel de l’agriculture dans le pays et de favoriser un développement durable, Agriliving RDC a présenté au Conseil Consultatif Présidentiel, une gamme de services – permettant de lutter efficacement contre ce fléau – constituée notamment du conseil en agriculture et agro-industriel, de la conception et construction, de l’exploitation et gestion, ainsi que des partenariats stratégiques.

Dans le même registre, ce géant de l’industrie agricole a détaillé son processus typique constitué de 8 étapes qui lui permettra de mener à bien ses actions sur terrain. Il s’agit : de l’identification et partenariat ; de l’enquête et conception ; de l’identification des principales parties prenantes ; de la réunion des parties prenantes et approbation ; de la planification et faisabilité du projet ; du financement ; de la mise en œuvre ; ainsi que du monitoring et amélioration.

Au sortir de cette rencontre stratégique, le coordonnateur chargé d’agriculture et alimentation, Jean-Claude Kabamba, accompagné de Claude Kipeleka, coordonnateur chargé d’administration et finances, a expliqué à POLITICO.CD que le CCP-PNAA s’attend à ce qu’Agriliving RDC « s’implique » dans le processus qu’il a engagé pour ce qui est de l’agriculture, car à la lumière de la volonté du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, le Conseil Consultatif Présidentiel est déterminé à relever le défi de l’agriculture au niveau local.

« Nous pensons qu’Agriliving peut être un bon accompagnateur afin que nous puissions atteindre l’objectif […] arriver à ce que le peuple congolais puisse bien se nourrir, nous devons arriver à accorder aux Congolais la sécurité alimentaire, ça c’est l’un des objectifs importants. Et à côté de cela, il faut arriver à réduire les importations et quand, nous allons réduire ces importations c’est-à-dire nous arrivons à maximiser notre production et arriver à ce qu’on puisse réduire le chômage. Une fois que les choses sont faites correctement, même l’industrialisation sera boostée », a-t-il déclaré.

De son côté, le directeur du développement des affaires d’Agriliving RDC, David Odia a d’emblée indiqué qu’animée par la mission de révolutionner le paysage agricole de la République démocratique du Congo, l’entreprise compte exploiter les technologies avancées, les pratiques durables et les partenariats stratégiques ; tout en partageant ses expériences en Afrique du Sud et en Afrique de l’Ouest, afin d’aider le gouvernement congolais à « renverser la tendance de l’insécurité alimentaire ».

« Ce que nous suggérons à l’État c’est d’avancer avec nous en misant sur ce qu’on comme compétence et expérience à partager pour que les projets puissent être cette fois-ci très bien conçus quantifiés et la levée des ressources nécessaires c’est-à-dire financières et compétences soient faites correctement enfin d’avancer. Je crois que si l’État arrive à adopter ce modèle que nous proposons je crois qu’on peut déjà avoir un changement assez visible dans ce domaine là », a insisté ce haut responsable d’Agriliving RDC.

Au terme de ces échanges, les deux parties se sont fixées un rendez-vous ultérieurement pour revenir autour de la table afin de poursuivre les discussions, notamment après l’étape importante d’actualisation de certaines données exigées par le Conseil Consultatif Présidentiel pour le Pacte National de l’Agriculture et de l’Alimentation à l’entreprise Agriliving RDC.

Le CCP-PNAA et la matérialisation de la vision de Félix Tshisekedi

Le sol congolais nourrit les Congolais et sauvegarde la souveraineté alimentaire et la résilience de ses populations. Ceci exige, selon le Conseil Consultatif Présidentiel pour le Pacte National de l’Agriculture et de l’Alimentation, que l’agriculture soit considérée comme une « entreprise rentable » qui attire les jeunes, crée des emplois ; permet de commercialiser les excédents, diminuer les importations des denrées alimentaires, et créer de la richesse nationale.

Cette approche contraste avec la situation actuelle du pays où l’agriculture apparaît comme un secteur social négligé et largement dépendante des priorités et du financement de la communauté des donateurs externes. De ce fait, conformément à sa vision de « la revanche du sol sur le sous-sol », le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi a procédé au cours de l’année 2022, au lancement de l’Agenda de la Transformation de l’Agriculture qui est mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture avec l’assistance technique de l’ITA et AALI.

Cet agenda financé sur fonds propre montre une forte volonté politique et l’engagement du Président congolais et son gouvernement en faveur de la croissance agricole en République démocratique du Congo. Dans ce même élan, en avril 2023, Félix-Antoine Tshisekedi annonçait la création du Conseil Consultatif Présidentiel pour le Pacte National de l’Agriculture et de l’Alimentation pour coordonner la formulation des orientations stratégiques et assurer le suivi des engagements pris par toutes les parties prenantes au Pacte précité.

Le Conseil Consultatif Présidentiel est l’organe décisionnel suprême du Pacte. Son principal rôle est d’assurer la surveillance, le leadership et l’orientation stratégique. Il est présidé par le Président de la République ou son représentant et est composé des membres suivants : le Premier ministre ou son délégué, le vice-Premier ministre chargé de l’Économie, le ministre du Plan, le ministre de l’Agriculture, le ministre du Développement rural, le ministre de la Recherche scientifique, le ministre des Finances, le ministre de la Pêche et de l’élevage, le ministre de l’Industrie, le ministre des Infrastructures et tout autre haut fonctionnaire du gouvernement nécessaire à l’exercice par le conseil de sa fonction de surveillance.

Le Conseil est également composé de membres du secteur privé, c’est-à-dire le Président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et le Représentant des organisations de petits producteurs agricoles. Il est coordonné par un conseiller spécial nommé par le Chef de l’État et qui est chargé de gérer et d’assurer le secrétariat du CCP et le « Groupe des sages » de haut niveau. Il assure également le leadership et la supervision stratégique de la mise en œuvre du Programme de transformation de l’agriculture en RDC.

II est assisté par deux adjoints dont l’un est chargé des stratégies techniques et des partenariats et l’autre pour la mobilisation des ressources, administration et finances qui ont été nommés par la même ordonnance présidentielle numéro 23/131 du 11 août 2023. Ces deux adjoints ont rang des conseillers principaux et sont soumis au même régime disciplinaire, administratif et rémunératoire que ce dernier.

Travaillant en synergie avec le ministère de l’Agriculture et l’aidant à réformer les unités de coordination responsables de la mise en œuvre des opérations techniques de projet agricoles existants et à venir, l’équipe du CCP offre une perspective et une voix du Président de la République aux divers services et institutions nécessaires pour accélérer la transformation agricole de la RDC tels que décrit dans la stratégie pragmatique de l’agenda de transformation agricole du pays.

Le Conseil Consultatif Présidentiel poursuit l’objectif d’atteindre l’autosuffisance alimentaire d’ici cinq ans et de libérer pleinement le potentiel agricole de la République démocratique du Congo pour être compétitif sur les marchés régionaux et mondiaux.

Monge Junior Diama



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image