avril 23, 2024
Chicago 12, Melborne City, USA
Politique actualité Sport Mondial

Nord-Kivu : des bombes de mortier lancées par le M23 tuent 3 civils à Mubambiro


 

 

La situation reste tendue et volatile ce samedi 2 mars dans la région de Sake (Nord-Kivu) où les rebelles du M23, qui occupent presque toutes les collines surplombant la cité, y ont largué au moins 5 bombes de mortier, vendredi après-midi, faisant trois morts parmi les civils. 

C’était peu avant l’arrivée à Mubambiro, des chefs des forces de défense de la Tanzanie, Malawi, Afrique du Sud et du Burundi. 

Ces généraux en séjour à Goma, y étaient pour visiter les troupes déployées dans le cadre de la mission de la SADC, la SAMI-RDC.

C’est autour de 15 heures locales, vendredi, que les 5 bombes de mortier, tirés par les rebelles du M23, depuis la colline Kihuli, sont tombées sur le village de Mubambiro, à l’entrée Est de la cité de Sake.

Des sources locales parlent d’au moins 3 morts parmi les civils, dont un enfant, et quelques maisons détruites. 

Pour le porte-parole militaire des FARDC, le général Sylvain Ekenge ces attaques à la bombe ne décourage pas pour autant la détermination de l’armée congolaise et des chefs d’états-majors généraux des pays contributeurs de la mission SAMI-RDC, en séjour dans la région.

« Les terroristes ont tenté de les en empêcher, en larguant des bombes, mais ne sont pas parvenus à bout de la détermination des chefs des forces de défense qui sont arrivés à Mubambiro et ont peaufiné des stratégies pour mettre à bout l’activisme de ces terroristes des RDF/M23 », a affirmé le général Ekenge.

Le même vendredi plusieurs tirs ont été entendus dans les villages autour de Sake ; et même dans la chefferie de Bwito, où un drone des FARDC a essuyé des tirs des rebelles à la hauteur de Murimbi, dans la zone de Tongo, rapportent des sources dans la zone.

 



Source link

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image